Le voyage méditatif : pourquoi et pour qui ?

Dernièrement, je me suis remise en question sur mon activité.
Le dessin et la peinture sont des médiums formidables pour transmettre des idées, des concepts et des histoires. Mais je veux aller plus loin et pouvoir changer le monde, à mon humble échelle de petit être humain.
Et si la méditation m’a tant aidée par le passé, pourquoi ne pas en faire profiter celles et ceux dans le besoin ?

Aujourd’hui, j’ai décidé de proposer des « voyages méditatifs », une technique de visualisation, se basant sur la méditation de pleine conscience, mais agrémentée de voyages intérieurs.

Ne soyez pas simple spectateur, agissez !

Les techniques de méditation de pleine conscience et de relaxation de manière générale sont idéales pour lâcher-prise, prendre du recul vis-à-vis de notre situation ou encore identifier les émotions qui nous traversent. Je me souviens de cette métaphore illustrant cette forme de méditation.

Imaginez que vous êtes assis(e) sur de l’herbe et que vous aperceviez des nuages dans le ciel. Ces derniers représentent vos pensées, qui vont et viennent. Vous essayez de ne pas vous y accrocher et de simplement les contempler…
Et… voilà.
Comme vous l’aurez peut-être deviné, je n’adhère pas vraiment à ce concept.
Vous prenez conscience de vos pensées automatiques et/ou croyances limitantes d’accord et après ?

De manière générale, je n’aime pas être passive, alors se contenter d’admirer cumulus après stratus, ça va bien un moment. J’ai plutôt envie de trouver le petit rigolo aux commandes de la fabrique à nuages et de lui poser directement des questions.
Ces pensées peuvent être les symptômes de préoccupations plus profondes et de besoins non remplis. Et vous savez quoi ? Notre subconscient, à l’origine de nos émotions et intuitions, est le plus qualifié pour vous répondre.
Et pour cela, nous bénéficions d’un talent inné, accessible à toute personne en bonne santé : l’imagerie mentale.

Cerveau, oh mon beau cerveau !

Notre cerveau est très puissant. Il anticipe les évènements, mémorise et archive toute sorte de données, altère la réalité grâce à des biais cognitifs…
Il est à la fois votre allié et votre pire ennemi.

Pourquoi avez-vous l’envie irrépressible de partir en courant avant de prendre la parole en public ? Simplement parce que votre organe cérébral anticipe la catastrophe. C’est une illusion.
Tout aussi extraordinaire qu’il est, il ne peut prévoir l’avenir. La plupart du temps, cette hésitation s’envole (ne serait-ce qu’un peu) lorsqu’on se retrouve sur les planches.
À contrario, si je vous demande de vous remémorer en détail ce bel après-midi d’automne de votre enfance, en train de déguster un gâteau maison, préparé avec amour par votre petite maman, il est fort probable qu’un sourire naisse sur votre visage. Voire même que l’odeur du four encore chaud emplisse vos narines. Vous revivrez ce moment, aussi ancien soit-il.

Les souvenirs, les songes, les projections… notre encéphale est très doué pour former des images et nous plonger dans des situations, inédites ou non, et faisant ainsi ressurgir des émotions.
Cette capacité, couplée à l’état de relaxation, mais sans pour autant tomber dans le chaos des rêves, est un outil qui mérite toute votre attention.

Sous les feuilles d’automne…

J’ai cette croyance toute personnelle que nous avons la solution à la plupart de nos problèmes, cachée dans les entrailles de nos cortex.
Si vous vous posez ce type de questions : « Que vais-je faire de ma vie ? Dois-je rester avec cette personne ? Ce boulot est-il le bon ? », il en vérité fort probable que vous connaissiez déjà la réponse. Certes, elle n’est pas facilement accessible, mais elle est là, cachée sous les feuilles. Il peut alors s’écouler des mois, voire des années, avant que l’on ne le réalise. Et durant tout ce temps, votre questionnement peut se transformer en malaise et le malaise en détresse.
Ne vous contentez pas de constater que cette interrogation revient en boucle, prenez ce foutu râteau et déblayez-moi tout ça !
C’est le bon moment pour entamer un « voyage méditatif ».

Accédez à l’état de conscience modifiée et exploitez la capacité de visualisation de votre cerveau pour rencontrer l’avatar de votre subconscient (pour ma part, c’est le cerf). Puis apprenez à le connaître et posez-lui vos questions. Vous serez étonné(e) de la justesse de ses interventions.
Cette créature, peu importe son apparence, est comme votre ombre : elle vous suit depuis que vous êtes né(e), elle peut être effrayante et silencieuse mais elle a tellement de choses à vous dire si prenez la peine de l’écouter. Et croyez-moi, elle mérite cet effort.

Comment se passe les séances ?

Tout commence par une question, un mal-être d’origine plus ou moins connu ou une envie de renouer ce contact avec vous-même.
Nous prenons un temps d’échange pour que je puisse cerner vos attentes. Selon la complexité de votre situation, je peux vous rediriger vers un professionnel de santé. Car je le répète, la méditation ne remplace pas un suivi thérapeutique. Elle est cependant idéale en complément. En effet, elle vous permet de raviver des souvenirs et des émotions refoulées, qui pourront ensuite être travaillés en détail avec un professionnel de santé. C’est en quelque sorte un premier déblayage du terrain, une vue d’ensemble de vos blocages.
Mais contrairement à un suivi psychologique, qui s’entame souvent dans l’urgence d’un mal-être, le voyage méditatif est plutôt un travail de fond. Il vous apporte des solutions qui vous conviennent à vous et à personne d’autre et fait émerger des idées nouvelles, aussi bien sur le plan personnel que professionnel. J’utilise d’ailleurs cet outil aussi bien pour mes illustrations que pour prendre du recul par rapport à ma vie quotidienne.
Mon objectif est de vous donner les clefs de cette méthode, pour que vous puissiez vous y référer lorsque vous en ressentirez le besoin.

Voici concrètement comment ça se passe :
Après ce premier entretien, nous commençons la séance par de la méditation de pleine conscience. Ce sont des exercices de respiration, où vous allez vous focaliser sur les différentes parties de votre corps. Ces 10 premières minutes vous font faire entrer dans un état modifié de conscience.
Par la suite, je vous emmènerais dans votre espace refuge grâce au talent de notre cerveau pour la visualisation. Puis vous rencontrerez l’avatar de votre subconscient. À la fin de cette seconde partie, qui dure environ 20 minutes, vous vous réveillerez.
Il y aura un autre temps de partage où vous m’expliquerez ce que vous avez ressenti et/ou vu.
Pour les séances suivantes, je reprends vos descriptions, vos préoccupations du moment et j’adapte ainsi ma guidance. C’est un processus organique : votre voyage ne ressemblera à aucun autre.

Si vous souhaitez débuter votre voyage méditatif, vous pouvez prendre un premier rendez-vous gratuit dès maintenant en suivant ce lien.

À bientôt dans les Mondes de Tulahad.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s